Mes blessures en course à pied / Running - Marie Naudon

Mes blessures en course à pied / Running

Mes blessures en course à pied / Running

Pourquoi j’ai commencé la course à pied ? Comme beaucoup de personnes, dans le but de perdre du poids et c’est moins cher qu’une salle de sport et plus pratique. Je suis loin d’être une grande sportive mais je pense que mon parcours et mes blessures peuvent aider les débutant(e)s à ne pas reproduire mes erreurs.

Je vous les explique à travers mon parcours et mes deux blessures.

J’ai commencé brièvement le running en 2016. Je courais sur des courtes distances à un rythme lent mais il faut bien commencer quelque part. Puis les intempéries ont eu foi sur ma motivation.

Mes blessures en running/course à pied - Marie Naudon

Ma pratique de la course à pied en 2017

En février 2017, je me suis inscrite en salle de sport et j’ai repris sérieusement la course à pied au mois de mai. Grâce à mon entrainement sportif en salle (cardio + musculation), je courais plus vite, plus longtemps et plusieurs fois par semaine. Malheureusement, lorsqu’on ne s’étire pas et qu’on court avec des simples baskets, la blessure est inévitable.

Bien sûr, je n’ai pas écouté mon corps et j’ai continué, jusqu’à ce que la douleur me gêne et m’empêche de finir mon parcours. Je suis allé chez le docteur et j’ai consulté un spécialiste, un kinésithérapeute qui m’a suivi pendant 3 mois avec 3 séances par semaine du mois d’octobre à fin décembre. C’est lui qui m’a donné le feu vert en janvier 2018 pour recommencer en douceur la course à pied.

Ce que j’ai appris :

  • Les étirements sont importants !
  • Ne pas attendre pour consulter un docteur.
  • Des bonnes chaussures de course à pied adapté à soi.

Le running en 2018 – Pubalgie

J’ai commencé l’année 2018 en reprenant sérieusement et progressivement le running, en augmentant le nombre de sortie par semaine ainsi que la distance et mon allure.

J’ai atteint mes premiers objectifs avec mon premier 10 kilomètres puis mon premier 15 km. 

Motivée par mes progrès et par les beaux jours qui arrivaient, j’ai enchaîné 3 à 4 runs par semaine sur des longues distances après des longues journées de travail ou très tôt le matin et sans jours de repos..  

Obnubilée par les réseaux sociaux, de faire mieux et toujours plus, je ne me suis pas écoutée, encore une fois et la blessure est arrivée.

“Au cours d’une sortie running, un dimanche matin, une douleur aiguë m’a empêché de continuer ma course au bout de 3 km. Frustrée, j’ai réessayé mais impossible de courir alors j’ai marché jusqu’à ma voiture. 3 kilomètres à marcher en clopinant et bien plus long qu’en courant. Une fois arrivée chez moi, je ne pouvais plus mettre le pied par terre, ni monté les escaliers, la douleur était si violente qu’elle me donnait les larmes aux yeux. Je suis resté allongé toute la journée et le lundi matin, la visite chez docteur était inévitable. Puis, j’ai du prendre rendez-vous au kiné qui m’a annoncé que j’avais une pubalgie et que ça pourrait m’être des semaines comme des mois à guérir.”

Ma blessure physique :

Elle a été beaucoup plus douloureuse que la première et beaucoup plus handicapante. J’ai boité pendant plus d’une semaine et ai ressenti une grosse gêne lorsque je montais les escaliers pendant environ un mois.

Comme la première fois, j’ai suivi des séances de kiné malgré ceci, une douleur a persisté de temps en temps et je n’ai pas pu reprendre mes sorties running sans ressentir de douleur. Mon allure et ma distance ont considérablement changé, j’ai dû prendre mon mal en patience.

J’ai également consulté un ostéopathe et un podologue qui m’a prescrit des semelles orthopédiques car j’ai une hanche/jambe légèrement plus haute que l’autre.

Mentalement:

Physiquement, c’était compliqué mais mentalement aussi, voire plus. L’été était là avec ses journées à rallongent, son soleil brillant et ses températures agréables pour courir mais je ne pouvais pas et c’était très frustrant. J’ai eu beaucoup plus de mal à vivre cet arrêt cette fois-ci.

La course à pied a toujours été un défouloir de mes émotions, la solution temporaire à mes problèmes, une routine, un médicament.. Et je n’avais plus cette échappatoire que me procurait la course à pied. Je m’ennuyais, j’étais frustrée, stressée et en colère contre moi-même et contre mon corps. J’étais jalouse des capacités du corps des autres à courir toujours plus sans se blesser.

Mais j’avais oublié que la course à pied est une pratique sportive qui peut mettre à rude épreuve mon corps et que chacun est différent. 

J’ai appris :

  • Être patiente pour guérir
  • Être patiente pour ne pas progresser trop vite et se blesser
  • Écouter mon corps
  • Ne pas forcer
  • Compléter par du renforcement musculaire.
  • Ne pas me focaliser sur la performance des autres.
  • Arrêter de se comparer.
 

Après chaque blessure, j’ai mis du temps à récupérer mon niveau que ce soit pour la distance ou mon allure. Depuis le mois de janvier 2019, je ne ressens aucune douleur mais je cours sur tapis de course, à cause du gel et de la neige, j’ai qu’une hâte recourir en extérieur. 40 min sur tapis c’est long quand on a seulement la route et le bâtiment d’en face à voir.

 

MES PROCHAINS OBJECTIFS pour l’année 2019:

  • Récupérer mon allure
  • re Courir 10 km et plus..
  • Courir pendant 1 an sans être blessé
  • Être 100% guérie
  • Participer à une ou deux courses (5 km ou 10 km) 
 
 

Suivez ma progression sur Strava : Marie Naudon 

& sur Instagram : @marienaudon

Course à pied/Running, Marie Naudon - Strava, 15 KM

Partagez-moi en commentaire votre histoire/expérience avec la course à pied (bonne ou mauvaise). 

Découvrez ma relation avec le sport

« Non-sportive depuis mon plus jeune âge, traumatisée par le sport à l’école, étudiante sédentaire.. jusqu’au jour où ! Je vous raconte l’évolution de ma relation avec le sport. »

Moi sport nature
Rendez-vous sur Hellocoton !


2 commentaire sur “Mes blessures en course à pied / Running”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial