Ma belle prison dorée - Workaway - Marie Naudon

Ma belle prison dorée – Workaway

Ma belle prison dorée – Workaway

Après l’Alberta et le Mexique, je me suis envolé pour passer l’hiver au Yukon. Comme beaucoup de pvtiste, j’ai décidé de tenter l’aventure de bénévolat avec le Workaway, 4 mois où j’ai pu être hébergé et travailler dans un resort.

L’isolation

Pour mon premier Workaway, je n’aurai pas pu rêver mieux que ce décor de rêve, entourée de montagnes, de lacs et au Yukon. Un paysage époustouflant et différent chaque matin. Malgré les photographies postés et qui font envie, ce n’est pas toujours tout rose. 

Situé au milieu de nulle part, la civilisation la plus proche est situé à 30 minutes et Whitehorse à 1h30. N’ayant pas de voiture, cet endroit de rêve peut vite se transformer en jolie prison dorée. Impossible de partir ailleurs lors de vos journées de repos. 

N’ayant pas de service sur mon téléphone et un accès à Internet limité, l’isolation est plus prononcée. Malgré une équipe chaleureuse, amusante, certains jours on a juste besoin de voir différents visages, différentes personnes.

Yukon - PVT Canada - Moutains - Workaway

Le travail

Dans le cadre de mon Workaway, j’ai été Housekeeper (ménage) à 80% et de temps en temps serveuse pour le repas du soir et du matin, aussi que cuisinière pour le petit-déjeuner. Je ne vais pas mentir faire le ménage n’est pas le plus stimulant et le plus palpitant mais c’est un métier assez simple d’obtenir au Canada et où tu es très souvent nourrie et héberger. C’est une bonne façon d’économiser et il faut savoir sortir de sa zone de confort pour atteindre ses objectifs. Les miens étant de progresser en anglais et découvrir la vie au Yukon

Et puis, j’ai beaucoup appris de ce métier: 

  • J’ai pu progresser en anglais en échangeant des histoires avec les clients et l’équipe. Ils ont toujours été compréhensif et aimable même s’ils ne comprenaient pas toujours ce que je pouvais bien dire. 
  • Que ce soit professionnellement ou personnellement, j’ai appris à mettre au placard mes habitudes de française, tout en découvrant des nouvelles compétences en restauration et autre. 
resort - Yukon - Workaway

L’anglais

La barrière de la langue n’a pas été simple tous les jours, surtout les deux premiers mois où il m’a été compliqué de communiquer aussi aisément que dans ma langue maternelle. Lors des discussions, si je souhaitais participer, le temps que je cherche mes mots, que je formule ma phrase dans ma tête, ils avaient déjà changé de sujet. Et puis, il faut être patient, encaissé les visages surpris et perplexe, les “what”, “can you repeat please”. Même si de temps en temps ma phrase était correct, ma prononciation et mon accent ont rendu la situation drôle pour les autres. 

Ce n’est pas facile tous les jours, spécialement le matin, mes collègues ont vite compris que le matin, sans café, mon anglais n’était pas bon et valait mieux éviter de trop en rire. 

Je peux dire maintenant que j’ai progressé, ce n’est pas parfait mais je me fais mieux comprendre et je peux participer à une conversation. Et puis, j’ai eu la chance de marquer les esprits de mes collègues avec des anecdotes. Comme un fameux matin, où j’ai essayé tant bien que mal de dire à mon collègue de ne pas mettre la coquille de l’oeuf dans le saladier. Ne sachant pas le mot Shell (coquilles), j’ai sorti house of the egg. 

Mon conseil: Ne lâchez pas! C’est dur, ce n’est pas facile. Et même si on rit de vous, n’oubliez que bien souvent, les personnes qui rient de vous ne sont pas capables de parler deux langues.  

2 mois difficile

La période des fêtes n’a sûrement pas aidé à garder le moral au beau fixe chaque jour et j’ai vécu mon premier épisode “où la distance est difficile à vivre”. Vous savez ce moment, où il se passe quelques choses dans votre pays de naissance et vous ne pouvez pas être là physiquement pour vos proches. Ce sentiment où vous êtes bloqués, inutiles et bien trop loin. C’est un choix que j’ai fait de ne pas rentrer pour cette période, de subir 9 heures de décollage horaires et de célébrer les fêtes sans ma famille, même si j’ai eu un pincement au coeur, j’ai vécu un agréable moment et unique au Yukon. Comme toute nouvelle expérience, il faut un temps d’adaptation et j’ai beaucoup mieux vécu les premiers mois de la nouvelle année 2020.

2020 au Yukon - Canada

Retenir le positif

Vivre des journées ou des expériences balayent ces moments de doutes et de lassitudes pour faire place au bonheur, à l’émerveillement et aux éclats de rires. 

  • Revenir en enfance en faisant de la luge
  • Vivre son premier -40° et sortir dehors pour vivre ce froid extrême à travers différentes expériences: boiling water challenge, frozen clothes and food. 
  • Parcourir le lac gelé et la forêt enneigée à motoneige
  • Que ce soit en raquette ou non, les randonnées dans la neige et les montagnes Yukonaises n’ont pas de prix.
  • Rester éveillée et dehors par -20° (et plus) même si le lendemain, on travaille tôt pour avoir la chance d’admirer des aurores boréales 
  • Jouer avec les collègues et les clients au Hockey sur glace
  • Et tous ces petits moments: les soirées jeux de sociétés ou cinéma entre collègues, faire la fête à Whitehorse, les blagues entre collègues, tous ces levers de soleils tous uniques, ces rencontres avec les clients venus de quatre coins du monde et etc.. 
Marie Naudon - Boiling Water Challenge

Ce premier workaway n’a pas été toujours facile, ni parfait mais je n’en retiens que du bon. C’était émotionnellement compliqué de temps en temps mais c’était aussi émotionnellement incroyable, fabuleux le reste du temps. Je suis très chanceuse, reconnaissante et heureuse d’avoir vécu toutes ces belles expériences et ces beaux moments avec cette équipe internationale, un peu, beaucoup crazy et weird et que je considère un peu comme ma famille Yukonnaise.

Et comme à ma dernière expérience à Calgary, j’espère que le destin me fera croiser de nouveau le chemin de ces belles personnes. 

Comme première expérience, ce fut positif et j’ai l’intention de continuer l’aventure du Workaway. Et vous, déjà testé? Si oui, quand pensez-vous? 

Rendez-vous sur Hellocoton !


4 commentaire sur “Ma belle prison dorée – Workaway”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial