Bilan Montréal et 18 mois de PVT - Marie Naudon

Bilan Montréal et 18 mois de PVT

Bilan Montréal et 18 mois de PVT

6 mois, il ne me reste que 6 mois sur mon visa Travail-Vacances. Je peux vous assurer que ces quelques mois vont passer très vite. C’est pour l’une des raisons que je quitte la ville de Montréal pour continuer à vivre à 100% mon visa, en repartant à l’aventure, vivre une nouvelle expérience dans l’Ouest. Cette fois-ci, je ne pars pas dans l’inconnu total mais dans une ville et une province où j’ai déjà mis les pieds, l’automne dernier. Malgré tout, je m’en vais dans l’inconnu, car la situation peut changer du jour au lendemain avec le virus.

Il ne me reste que 6 mois et j’ai décidé de prendre le risque de devoir rentrer en France avant la fin de mon visa.

 

Un PVT pas comme les autres en 2020

Comme tous les expatriés de cette année 2020, la frustration et le manque de liberté due au COVID, nous a fait changer nos plans, voir pour certains les stopper. Je m’estime chanceuse d’être au Canada lors de cette pandémie et d’avoir pu explorer de beaux endroits canadiens. J’étais « bloquée » dans la province de Terre-Neuve pour la première vague et j’ai eu la chance d’avoir un endroit confortable où rester et d’avoir le droit de profiter de la nature

Il est sûr que je n’ai pas pu faire tout ce que je désirais faire, comme beaucoup, mais ce n’est que partie remise. 

Montréal

Pour ceux qui ont lu mon article sur mon arrivée à Montréal, vous devez vous demander si mon avis à changer sur la ville, si j’ai réussi à m’adapter. La réponse est plus compliquée qu’un simple oui ou non. La ville de Montréal est attractive, vivante et riche culturellement et en diversité culinaire mais je n’ai pas eu le coup de foudre pour la ville, contrairement à beaucoup de français.

Je ne me vois pas y vivre, je suis restée 4 mois dans le but de faire un road trip pendant l’automne (Gaspésie, Fjord-du-Sageunay et Charlevoix). Et j’ai eu la chance de rencontrer des personnes qui ont su rendre mon passage à Montréal riche en rire et en joie. Quand je suis arrivée, on m’a dit:

 

« Montréal ne se visite pas mais se vit »

Je ne comprenais pas cette phrase au départ, maintenant je sais ce qu’elle signifie. C’est grâce aux personnes côtoyés et aux moments partagés que j’ai appris à aimer cette ville. Se balader sur l’avenue Mont-Royal, dans les parcs, prendre un café, manger un brunch, c’est une façon de visiter la ville.

Je suis contente d’avoir persisté à connaître la ville et ne pas être partie au bout de quelques semaines. Après mon exploration des différentes régions du Québec, j’ai également appris que ce  n’est pas la province qui n’est pas faite pour moi mais juste la ville. La région de Charlevoix, qui est au coeur de la nature, aurait sûrement su combler mes envies.

Un conseil, si vous ne sentez pas bien, n’associez pas des adjectifs négatifs à la ville ou à la région. Elle n’est juste pas compatible avec vos désires. Essayez une autre ville dans la région ou changer de province. 

La suite de mon PVT

Il est difficile de prédire l’année 2021 et la suite.. j’ai des idées plein la tête mais il n’est pas sain de se projeter sans savoir ce que nous réservera l’avenir. Je vis le jour au jour, on verra bien ce qui se passera. Il y a des jours où je relativise, je me dis qu’on verra bien et puis, il y a des jours où je suis perdue, perplexe, stressée, frustrée. C’est la vie d’un expatrié, ce n’est pas toujours rose. Deux ans de PVT est souvent synonyme de vacances pour les personnes qui ne connaissent pas ce visa ou ne sont pas pvistes mais c’est loin de l’être. Je n’essayerai pas de vous l’expliquer, seul les expatriées seront comprendre.

Peut-être que je tenterai de rester plus longtemps sur le sol canadien avec un visa différent,

Peut-être que je continuerai de voyager dans d’autres pays, avec un PVT ou un visa touriste,

Peut-être que je rentrerai en France le temps de construire mon expérience professionnelle et mon portefeuille,

Peut-être qu’une opportunité que je n’avais pas prévue se présentera à moi..

Curieux/Curieuses d’en savoir plus? Rejoignez-moi sur Instagram pour des nouvelles plus instannées et régulières.

Rendez-vous sur Hellocoton !


1 commentaire sur “Bilan Montréal et 18 mois de PVT”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial